Bac Chu-vu

Lassée de lui dessiner ses héros, la mère de Bac, lui annonce de façon prophétique qu’à force de patience et de pratique, un jour il parviendra à faire mieux qu’elle. Il n’en faudra pas davantage pour le lancer dès ces jeunes années dans cette odyssée d’une vie.

Son parcourt est avant tout autodidacte, il ne fera cependant pas l’impasse sur les techniques classiques: la vie l’amène tout de même dans des ateliers où sa pratique de la BD et de l’illustration se professionnalise. Un bref passage dans le monde du dessin animé lui apprends à travailler sur les dessins des autres, à mettre son talent au service de créations communes en respectant une chaine de production; puis à adopter les outils numériques qu’il n’abandonnera dès lors plus. Quelques années plus tard c’est aussi sur support numérique pour lequel on vient le chercher afin de promouvoir du jeu vidéo via de la bande dessinée. Il s’intéressera aussi à l’iconographie et au webdesign mais ses premièresamours restent l’illustration et la BD.
                                       

                                        Il remporte le 1er prix d’illustration au salon du livre de Paris.

Vous pouvez en voir plus sur  paintitbac.fr

Posté par |2018-04-03T15:05:36+00:0030 septembre 2017|A la Une, Artistes Intervenants, Non classé|

Infos sur l'auteur(e) de cet article :

Artiste céramiste, Directrice de Contes à Modeler & Directrice artistique