Emily Walcker

/, Non classé/Emily Walcker

Emily Walcker

Je peins depuis toujours: portraits, natures mortes, paysages. Les premiers peintres qui m’ont inspirée sont Daumier et Toulouse-Lautrec, j’aimais leur humour pour dépeindre leur quotidien. Puis j’ai découvert Morandi. J’ai fait de nombreuses natures mortes sur le motif. J’ utilisais des pigments broyés et préparais mes toiles moi-même, je recherchais une rigueur: peindre uniquement ce que je voyais.

Je me suis éloignée un peu de cette vision en renouant aussi avec mon passé d’illustratrice, et sans reprendre toutefois ce métier, je laisse mon imagination apparaître dans mes toiles, cela a donné ma série « sentiments humains » et « mouvement-let’s dance ». Je l’ai élaborée à partir de mes rêves que je note, et aussi en puisant dans des souvenirs. Mais c’est presque comme une écriture automatique, il n’y a pas de dessin préalable.

Maintenant, comme un mouvement de balancier, j’ai envie de revenir au portrait d’après-nature, peut-être en faisant intervenir dans le tableau des éléments autres que ce que je vois, en mêlant l’imagination à l’observation.

Que ce soit à l’huile ou à l’acrylique, ce qui m’importe, c’est de faire chatoyer les couleurs de mes peintures, et de partager ma vision poétique. »

En voir plus Sur  http://www.emilywalcker.com/

Posté par |2018-04-03T15:05:36+00:0015 janvier 2018|A la Une, Non classé|

Infos sur l'auteur(e) de cet article :

Artiste céramiste, Directrice de Contes à Modeler & Directrice artistique