Artiste céramiste,  globetrotteuse, a travaillé à plusieurs reprises avec les bronziers des Ouagadougou et vit plusieurs mois par an au Burkina Faso .

L’argile est sa matière : elle maîtrise l’élaboration de ses œuvres, du modelage à la cuisson, en passant par l’engobe émaux  et   patine.

Et l’argile, ou plutôt les argiles, le lui rendent bien :  la terre se laisse devenir, sous les doigts de Sylvie, corps de femme, porte africaine, idole ancienne et même parole secrète : car Sylvie modèle des mots magiques, des mots de paix, de joie, dans toutes les langues du monde et même dans d’autres, qui restent encore à inventer.